Azmari

L'association

Notre mission

Lutter contre l'exclusion sociale des femmes migrantes et de leurs enfants 

Notre constat : des barrières constantes à l'insertion sociale et à une qualité de vie digne.

♦  La situation des femmes migrantes  ♦

Les femmes migrantes sont discriminées en raison de leur sexe, de leurs origines et/ou de leur pratiques religieuses et culturelles. Elles n'ont parfois pas été scolarisées dans leurs pays d'origine ce qui les empêches de trouver un emploi en France et donc d'accéder à des revenus suffisant. Les femmes ayant des enfants à charge voient leurs difficultés multipliées. En effet, cela implique des dépenses financières plus importantes, des complications pour se déplacer, globalement une plus grande précarité économique, sociale et psychologique. Bien que nécessaire, l'accès aux soins et aux services d’accompagnements psychologique et juridique, ainsi qu'à l'apprentissage du français, n'en n'est que plus difficile. Enfin, les femmes migrantes sont particulièrement exposées aux violences que ce soit dans leur pays d'origine, durant leur parcours migratoire ou encore à leur arrivée en France. Gynécologie sans frontières a estimé que 70% des femmes migrantes ont subi des violences, notamment des abus sexuels. Cette situation, et le constat de l'absence de femmes au sein des cours de français, nous ont conduit à proposer aux femmes des services non mixtes afin de créer un espace d'expression, favoriser une prise en charge adaptée et ainsi lutter contre leur isolement.

♦  La situation des enfants migrants  ♦

Les mineurs sont également les plus vulnérables. Ils sont trop nombreux à vivre dans les rues, au sein de camps de réfugiés ou encore dans des centres d'hébergement d'urgence et des hôtels. Certains enfants sont enfermés en centre de rétention avec leur famille ou seuls suite à une décision de refus de reconnaître leur minorité. Bien que tout enfant doit être scolarisé en France, de nombreux maires refusent de scolariser les enfants d'exilés. A cela s'ajoute l'absence d'activités indispensables à leur développement personnel. Tout cela participe à la création d'un fossé entre les enfants primo-arrivants et la société d'accueil. Ces enfants sont pourtant destinés à devenir membre de la société française, c'est pourquoi il est indispensable d'agir à leurs côtés.

 

Notre objectif : favoriser le lien social et soutenir l'égalité d'accès à la langue et aux espaces culturels

Les femmes et les enfant sont d'avantages sujets aux vulnérabilités et à l'isolement. De nombreuses femmes n'ont pas accès aux cours de français car elles ne sont pas en mesure de faire garder leurs enfants. Accompagner les femmes en prenant en charge leurs enfants, c’est aussi leur permettre de s’identifier en tant que femme, et pas seulement en tant que mère, et d’accéder aux droits fondamentaux de tout être humain ! Ainsi, agir auprès des femmes implique nécessairement d'agir auprès de leurs enfants.

L'association AZMARI vise donc à permettre aux femmes et à leurs enfants de disposer  d'un espace qui leur ai destiné, un lieu de rencontre, de libre expression et d'apprentissage.

 

Notre approche

 ECHANGER 

L’échange constitue le piller central de notre association. Nous souhaitons créer des espaces de dialogue mais aussi d’expression individuelle. Nous utilisons pour cela l’art, la musique et le théâtre  comme des outils pour favoriser à la fois l’apprentissage du français et la compréhension des codes socio-culturels.

REDIRIGER

Nous souhaitons globaliser notre action en favorisant la communication interassociative. Nous accompagnons en ce sens les femmes et les enfants en les redirigeant vers les infrastructures proposants des services en adéquation avec leur besoin tel que des permanences juridiques, des accompagnements psychogiques, des services de soins...

SENSIBILISER

Sensibiliser les personnes migrantes au fonctionnement de notre système politique, administratif et culturel, mais aussi, sensibiliser la société d’accueil à la situation des personnes primo-arrivantes, sont deux points indispensables à la construction de la paix sociale. Nous souhaitons dénoncer le parcours et la situation des migrants au travers de nos articles de presse et nos événements interculturels.

Nos valeurs

Diversité - l’association promeut la culture française dans sa diversité.

Neutralité - l’association ne reconnaît l’influence d’aucun parti politique ni d’aucune religion.

Respect - L’association respecte les opinions politiques ainsi que les différents cultes et religions de chacune.

Égalité - nous prônons l’égalité des droits quelque soit notre sexe, notre orientation sexuelle, notre origine. Nous soutenons l’égalité des chances sans aucune discrimination.

Échange - nous considérons l’engagement au sein de l’association comme un enrichissement mutuel entre les participants et les bénévoles.

Notre équipe

 

Nos partenaires

Top